Retraite en intérim : comment-est-elle calculée ?

Comme pour tous les salariés, les revenus des intérimaires font l’objets de cotisations retraite. Vous n’avez aucune démarche à effectuer pour cela, c’est votre agence d’intérim LIP qui garantit le paiement de ces cotisations obligatoires. En effet, celles-ci sont directement prélevées sur votre salaire intérimaire. A chacune de vos missions, vous cotisez donc pour votre retraite en intérim. Mais attention, dans le cadre du travail temporaire, le calcul des trimestres validés ne dépend ni du nombre d’heures travaillées, ni du nombre de missions effectuées, mais du montant de vos cotisations annuelles en fonction du SMIC horaire. On vous explique tout !

Le calcul des trimestres cotisés en intérim

Du fait de la flexibilité de l’intérim, le calcul des cotisations retraite est légèrement différent de celui des salariés en CDI ou CDD.

La règle de calcul est la suivante : quelle que soit la durée de travail effectuée au cours de l’année vous validez un trimestre de cotisations si votre salaire est équivalent à :

  • 200 fois le SMIC horaire en vigueur, en salaire brut, pour les périodes de travail antérieures à 2014, dans la limite de 4 trimestres par an.
  • 150 fois le SMIC horaire en vigueur, en salaire brut, pour les périodes de travail cotisées depuis le 1er janvier 2014, et toujours dans la limite de 4 trimestres par an.

En clair, le nombre de trimestre validés de dépend pas du nombre d’heures travaillées mais du montant de votre rémunération annuelle brute par rapport au SMIC.

De ce fait, la rémunération nécessaire pour valider un semestre de cotisation retraite en intérim est différente chaque année, puisqu’elle dépend du montant du SMIC en vigueur. Attention, la part de salaire dépassant le Plafond de la Sécurité Sociale n’est pas pris en compte dans le calcul de la retraite en intérim. Par exemple si vous gagnez plus de 150 fois le SMIC horaire par an, vous ne cumulez pas de trimestre supplémentaire.

En mai 2023, le taux horaire du SMIC est de 11,52 €. Voici donc le nombre de trimestres validés en fonction de votre revenu annuel :

  • 1728 € pour valider 1 trimestre ;
  • 3 456 € pour valider 2 trimestres ;
  • 5 184 € pour valider 3 trimestres ;
  • 6 912 € pour valider 4 trimestres.

Comment connaître le montant de ma pension de retraite en intérim ?

Pour connaître le montant de votre pension de retraite à taux plein, il vous faut déterminer votre salaire annuel moyen.

Si vous êtes né après 1948, le salaire annuel moyen est calculé en fonction des 25 années durant lesquelles votre revenu a été le plus élevé au cours de votre carrière. Il s’agit de la moyenne des 25 salaires annuels revalorisés pour tenir compte de l’inflation. Les périodes de travail en CDI et CDD sont bien sûr également prises en compte.

A quel âge puis-je prendre ma retraite en intérim ?

Le montant de votre allocation retraite dépend de l’âge auquel vous faites le choix de cesser votre activité professionnelle. En effet, le départ à la retraite n’est pas automatique, c’est à vous d’en faire la demande en ligne. Celle-ci sera alors transmise à l’Assurance retraite de la Sécurité sociale ainsi qu’à l’Agirc-Arco qui gère votre retraite complémentaire. A partir de septembre 2023, l’âge légal de départ à la retraite est de 64 ans pour les salariés nés à partir de 1968. Pour les personnes nées les années précédentes, l’âge de départ est relevé de façon progressive.

Néanmoins vous pouvez bénéficier d’un départ anticipé sans décote de votre montant d’allocation si vous avez cotisé le nombre de trimestres exigé. En revanche si le nombre de trimestres est insuffisant, le montant de votre retraite sera minoré. Néanmoins, vous pouvez poursuivre votre activité après l’âge légal pour valider le nombre de trimestre requis.

Le régime complémentaire de retraite en intérim

Le régime complémentaire, comme son nom l’indique, est un complément du système de retraite du régime général de la Sécurité sociale. Il est géré par l’Agirc-Arco et dépend de votre convention collective et de votre domaine d’activité. Cette cotisation complémentaire est elle aussi prélevée sur votre salaire intérimaire et fait l’objet d’une ligne spécifique sur votre bulletin de paie.

Pour chaque trimestre travaillé, vous cotisez à la retraite intérim complémentaire. Ces cotisations sont converties en points qui se cumulent tout au long de votre carrière et jusqu’à votre départ en retraite. Ces points déterminent le montant de votre retraite complémentaire. Vous recevez chaque année un Relevé Actualisé de Points (RAP) qui vous permet de suivre le nombre de points que vous avez acquis chaque année et par mission.

Travailler en intérim pendant la retraite, c’est possible !

Le saviez-vous ? Percevoir une allocation retraite ne vous empêche pas de travailler afin de percevoir un revenu complémentaire. Et le travail temporaire est une solution idéale pour les jeunes retraités qui souhaitent garder un pied dans le monde de l’entreprise ! En effet, grâce à l’intérim vous pouvez choisir librement vos missions et vos périodes de travail afin de pouvoir consacrer autant de temps que vous le souhaitez à vos projets personnels ou à un repos bien mérité !

Les entreprises apprécient particulièrement les retraités intérimaires pour leur grande expérience et leurs connaissances. Si vous souhaitez vous inscrire en intérim pour trouver des missions ponctuelles et compléter votre pension de retraite, contactez l’agence LIP la plus proche de chez vous ! Nos chargés de recrutement vous proposeront des missions à la hauteur de vos compétences !

Vous avez des questions sur le calcul de la retraite pour les intérimaires ? Vous souhaitez en savoir plus sur la protection sociale en intérim ? Consultez votre chargé d’affaires en agence LIP.

Recrutez avec LIP
Retour en haut