Quels sont les facteurs de motivation au travail pour les salariés ?

Avez-vous déjà pris le temps de réfléchir aux éléments qui vous motivent pour aller travailler chaque matin ? Est-ce votre salaire, vos collègues ou vos missions ? C’est une question importante qu’il est essentiel de se poser régulièrement. Pour vous, nos pros de l’emploi font le tour des facteurs de motivation des salariés.

La rémunération reste un facteur de motivation au travail

Pour qu’un salarié soit motivé, sa rémunération doit être à la hauteur de ses compétences et des missions qui lui sont confiées. Le montant de son salaire figure dans son contrat de travail et précise s’il est pour une période de 12 mois ou plus. Ce dernier dépend du nombre d’heures travaillées et des éventuelles primes versées.

Depuis le 1er janvier 2019, l’impôt sur le revenu est directement prélevé sur le salaire. Ce grand changement n’a pas séduit tous les Français mais il a l’avantage de rendre transparente la somme versée sur le compte en banque chaque mois, sans que le service des finances n’intervienne. Indéniablement, nous travaillons pour gagner de l’argent. Mais cela ne suffit plus pour retenir un salarié dans une entreprise. Si les prétentions salariales sont respectées, il faut proposer d’autres avantages aux employés en quête de bien-être au travail.

L’organisation du travail peut-elle jouer sur la motivation des salariés ?

Chaque jour, nous nous levons de bonne heure (et de bonne humeur) pour se rendre sur notre lieu de travail, où nous attendent nos clients, nos collègues, ou encore nos patients. Pour trouver la motivation nécessaire, il est indispensable de recourir à une organisation fiable.

Le télétravail n’est pas (encore) un facteur de motivation pour les salariés

Ah ce fameux mot qui fait trembler de nombreux DRH et directeurs d’entreprise en France. Selon la Dares, seuls 3% des salariés français pratiquent le télétravail au moins une fois par semaine afin d’éviter les trajets entre leur domicile et leur lieu de travail. Si cette nouvelle organisation professionnelle ne décolle pas encore, il est fort à parier qu’il devienne un facteur de motivation dans les prochaines années, même si tous les postes ne sont pas compatibles.

Les horaires flexibles peuvent-ils contribuer au bonheur des employés ?

Là encore, le principe est loin d’être adopté par les entreprises françaises. Aménager les heures de travail selon les possibilités et les disponibilités d’un salarié, voilà en quoi consiste les horaires flexibles. Le principe est simple : le salarié réalise le nombre d’heures hebdomadaires prévu dans son contrat de travail tout en choisissant, en accord avec son manager, de travailler de 08h à 12h puis de 16h à 20h ou bien de faire des semaines de 4 jours. Il existe plusieurs possibilités mais dans tous les cas, les tâches doivent être effectuées en temps et en heure afin de ne pas mettre en péril l’équilibre de l’entreprise. Ici, cette nouvelle organisation de travail doit encore faire ses preuves auprès des dirigeants de société et des professionnels des ressources humaines.

L’environnement de travail est un facteur de motivation important pour les salariés

Nous passons plus de temps sur notre lieu de travail que dans notre propre maison, il est donc primordial de qu’on se sente à l’aise dans notre entreprise. Pour cela, différentes actions peuvent être menées par les dirigeants et managers pour améliorer les espaces de vie et par conséquent augmenter la motivation des salariés.

Un lieu de travail agréable, convivial et optimisé pour tous les salariés

Pour qu’un salarié soit motivé, il faut qu’il se sente bien sur son lieu de travail. Que ce soit sur un chantier, dans une usine ou encore dans un bureau, les conditions de travail doivent être convenables. Des locaux bien entretenus, propres et aérés sont essentiels. A cela s’ajoute la décoration ou encore les espaces de détente. Bref, vous êtes heureux quand vous êtes un peu comme à la maison sur votre lieu de travail.

Les perspectives d’évolution motivent les employés tout au long de leur carrière

Fidéliser les salariés est devenu un challenge de tous les instants pour les employeurs. Même les entreprises les plus attrayantes rencontrent des difficultés à garder leurs équipes. Aujourd’hui, les employés n’hésitent plus à démissionner ou à entreprendre une reconversion professionnelle lorsqu’ils ne sont plus épanouis dans leurs fonctions. Les candidats ont le choix parmi de nombreuses offres d’emploi ce qui ne facilitent pas les missions des recruteurs.

Le saviez-vous ?

Un fait amusant sur l'intérim est que le terme lui-même vient du latin "interim", qui signifie "pendant ce temps". L'idée derrière l'intérim est donc de fournir une solution temporaire pendant que l'on cherche quelque chose de plus permanent. Cela reflète la nature flexible et adaptable du travail intérimaire, qui peut être une option idéale pour ceux qui cherchent des opportunités professionnelles ponctuelles ou temporaires.

Il ne suffit donc plus d’offrir un cadre de travail agréable, il faut avant tout que les salariés aient connaissance des perspectives d’évolution qui s’offrent à eux à court, moyen ou long terme. Ce facteur de motivation au travail est indispensable pour les carriéristes mais pas seulement ! Tout au long de sa carrière, un salarié a besoin de prendre de nouvelles responsabilités et d’enrichir ses compétences.

Vous ne vous sentez pas épanoui à votre poste actuel ? N’attendez pas plus longtemps pour aborder ce sujet avec votre manager ! Ensemble vous pourrez trouver des solutions durables et efficaces. Surtout, n’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous manifester.

Comment développer ses compétences professionnelles tout au long de sa carrière ?

Chaque salarié cumule des droits à la formation dès l’instant qu’il exerce une activité professionnelle. Anciennement disponible sous forme d’heures, ces droits sont désormais transformés en euros afin de permettre aux employés de financer les formations qui les intéressent via leur Compte Personnel de Formation (CPF). Au mois de novembre 2019, un site web et une application mobile ont été mis en ligne pour faciliter la consultation des formations disponibles et leur achat. Désormais, en quelques clics et sans aucun intermédiaire, vous pouvez vous inscrire au parcours de formation de votre choix. Bien évidemment, vous devez obtenir l’accord de votre employeur si elle a lieu pendant vos heures de travail.

Pour enrichir vos connaissances, peut-être devrez-vous changer de poste ou de service. Dans ce cas, vous devez mûrir votre projet avant d’en parler avec votre responsable direct. Et si ce n’est pas envisageable, partez à la recherche d’un nouvel emploi !

L’autonomie est un facteur de motivation au travail pour les salariés

Pour être épanoui à son poste, un salarié a besoin de pouvoir compter sur son manager dans les bons comme dans les mauvais moments de l’entreprise. Si cette relation est indispensable, il tient également à son autonomie dans la réalisation de ses tâches. Un salarié qui doit rendre des comptes à chaque instant est frustré et son efficacité s’avère limitée.

L’autonomie comme facteur de motivation dans le monde professionnel concerne toutes les tranches d’âge. De leur côté, les jeunes actifs veulent faire leurs preuves tandis que les salariés plus expérimentés ont déjà prouver qu’ils étaient capables d’accomplir les tâches qui leur sont confiées. Bien évidemment, cela ne veut pas dire qu’un employé avec 15 ans d’ancienneté dans une entreprise n’a plus de rapport avec son manager, bien au contraire ! Les relations hiérarchiques jouent toujours un rôle extrêmement important.

Enfin, être autonome dans le monde professionnel, peut ne pas convenir à tous les caractères et tous les postes. Certains salariés ont besoin d’être orienté par leurs managers pour ne pas perdre de vue la ligne de conduite et l’objectif de la mission. Il existe de nombreuses professions qui exposent les salariés et l’entreprise à des risques importants. Pour ces métiers des secteurs du bâtiment, de l’industrie ou encore de la santé, il est indispensable d’assurer un suivi régulier des travailleurs, qu’ils soient en CDI, en CDD ou en mission d’intérim.

Recrutez avec LIP
Retour en haut