Façadier

La première chose que l’on voit en regardant un bâtiment est sa façade extérieure, n’est-ce pas ? Elle doit être propre, belle et attirante pour convaincre un acheteur ou pour donner envie de rentrer. Et celui qui est garant de ce rendu attrayant est un professionnel du bâtiment que l’on connaît peu. Tu vois de qui on veut parler ? Bien sûr, voici la fiche métier de façadier ! Découvre si tu es fait pour exercer cette profession.

Description du métier de commercial sédentaire

On parle peu de ce métier et pourtant, il est essentiel dans le secteur du BTP puisque le façadier a pour mission principale de rendre étanche les murs extérieurs d’un bâtiment. Pour cela, il applique un enduit conforme aux attentes du client et adapté à la matière de la surface enduite. C’est lui qui fabrique l’enduit à partir des différents produits mis à sa disposition. Il est donc un peu chimiste et artiste, ce qui rend son quotidien particulièrement enrichissant. Pas de routine pour un façadier puisque chaque chantier est différent !

Il intervient sur des chantiers de rénovation, de restauration ou de construction, après que le second œuvre ait été terminé par ses confrères du bâtiment. Son rôle consiste à nettoyer et préparer la façade pour qu’elle soit prête à accueillir l’enduit. Ensuite, il prépare son enduit et l’applique à la main ou à l’aide d’un outil mécanique. L’objectif du façadier est d’assurer une parfaite étanchéité du bâtiment. Souvent perché sur un échafaudage, il est amené à poser des revêtements, des isolants extérieurs, des encadrements de portes et fenêtres ou encore des éléments de décoration (carrelage, mosaïque, dalles…).

Les missions principales d’un façadier

  • Savoir préparer tous les types d’enduits (lisses, granulés, colorés, neutres) ;
  • Répartir l’enduit rapidement et de façon régulière pour éviter un mauvais séchage ;
  • Choisir les bons outils à utiliser en fonction du chantier et des travaux à réaliser ;
  • Savoir manier les outils mis à disposition pour réaliser un travail de qualité et conforme au cahier des charges ;
  • Monter l’échafaudage et poser les marquages de sécurité.

Formation pour devenir façadier

Après la 3ème, ce métier du second œuvre est accessible aux personnes titulaires d’un CAP de maçon, plâtrier-plaquiste, d’étancheur ou encore de peintre applicateur de revêtements. Tu peux également opter pour un bac pro aménagement et finition du bâtiment. Enfin, si tu souhaites obtenir un diplôme supérieur, oriente-toi vers un BTS finitions aménagement des bâtiments ou un BP étanchéité du bâtiment et des travaux publics.

Dans l’idéal, nous te conseillons d’opter pour une formation en apprentissage afin d’acquérir des compétences en entreprise et de valoriser cette expérience dans ton CV. Mets toutes les chances de ton côté pour décrocher un emploi de façadier qui te correspond !

Compétences et qualités requises pour être façadier professionnel

Pour exercer le métier de façadier, il est indispensable de posséder des compétences techniques que tu acquières au cours de tes études et de tes expériences en entreprise. Savoir préparer les enduits, les appliquer selon les surfaces et avec les bons outils tout en assurant ta sécurité sur l’échafaudage, voilà les bases de ce que recherchent les employeurs. Enfin, tu dois te renseigner régulièrement sur les nouvelles tendances et les nouveaux produits disponibles afin de conseiller les clients dans leur choix.

Mais ce n’est pas tout ! Tu dois aussi faire preuve de qualités comme la minutie, le perfectionnisme ou encore l’habileté manuelle. Ton sens de l’esthétique est également indispensable pour répondre aux attentes des clients. Enfin, avoir une bonne condition physique et ne pas avoir le vertige t’assurent un bel avenir dans ce secteur d’activité à et ce poste car tu seras amené à travailler dans des positions inconfortables et dans des conditions météorologiques parfois difficiles.

Salaire d’un façadier au cours de sa carrière

En début de carrière, ton salaire équivaut au montant du SMIC, sauf si tu justifies d’une première expérience réussie en apprentissage. Dans ce cas, ta rémunération est supérieure au salaire minimum.

Au fil des années, en faisant tes preuves et en répondant aux attentes de ton employeur, ton salaire augmente jusqu’à atteindre 2 500 à 3 000 euros brut par mois, soit 1 950 à 2 350 euros net. Il s’agit là du salaire fixe auquel tu peux rajouter d’éventuelles primes liées au secteur du BTP (paniers-repas, déplacements, prime de risques…) ou versées par l’entreprise (prime annuelle, prime d’ancienneté, prime exceptionnelle…). Très vite, ton salaire de façadier peut augmenter considérablement et ce n’est pas négligeable.

Perspectives d’évolution pour un façadier professionnel

En fonction de ton niveau de diplôme et de tes années d’expérience, plusieurs opportunités peuvent se présenter à toi au cours de ta carrière professionnelle. Si tu te destines plutôt à un poste ayant une partie management, alors les métiers de chef d’équipe ou chef de chantier peuvent tout à fait te convenir.

Si tu préfères continuer à “mettre les mains dedans” comme on dit, alors oriente-toi plutôt vers des postes d’enduiseur, de maçon, de plaquiste-plâtrier ou encore de tailleur de pierres. Enfin, si tu recherches de la technicité, le métier de technicien spécialisé en étanchéité dans un bureau d’études peut répondre à tes attentes.

Enfin, après plusieurs années d’expérience et l’acquisition de compétences solides, l’envie de créer ta propre entreprise peut arriver. Dans ce cas, tu deviens ton propre patron ! Tu choisis tes clients, tu détermines les prestations proposées ainsi que tes tarifs, et tu exerces ton métier de façadier selon tes propres règles. Au besoin, tu embauches en CDI, CDD ou intérim. Mais attention, tu dois également assurer la comptabilité de ta société et toutes les démarches administratives générées par ton statut de chef d’entreprise.

Fiche métier façadier : les entreprises qui recrutent

Cette profession du bâtiment s’exerce principalement dans les entreprises spécialisées dans la peinture, le ravalement et les enduits. Tu peux décrocher un emploi de façadier dans une TPE, PME ou une grande entreprise experte dans les travaux de second œuvre. Il y a de nombreuses opportunités à saisir partout en France, dans les petites villes mais aussi les grandes métropoles.

Autres métiers du domaine du bâtiment second œuvre :

Recrutez avec LIP
Retour en haut