Salarié : comment réussir votre dernier jour de travail ?

Vous allez quitter votre entreprise pour vivre de nouvelles aventures ailleurs ? Ne négligez pas votre dernier jour de travail ! Suivez nos conseils pour partir dans les meilleures conditions et laisser un bon souvenir de votre passage, quelle que soit votre ancienneté.

Prévenez votre responsable avant votre collègue-ami

Vous avez trouvé un nouvel emploi, vous souhaitez démissionner ou demander une rupture conventionnelle et vous avez besoin de vous confier. On vous comprend, c’est tout à fait normal mais attention à choisir les bonnes personnes. S’il est préférable d’en parler d’abord à votre responsable, il peut vous paraître plus simple de prévenir votre collègue devenu ami au fil des réunions et des projets que vous avez partagés. Si vous n’arrivez pas à vous retenir, confiez-lui votre projet dans un lieu isolé, à l’abri des plus curieux et assurez-vous qu’il ne le répétera à personne. Votre manager n’appréciera pas d’entendre des rumeurs sur votre potentiel départ, et vous serez confronté à une situation désagréable.

Pour faire les choses dans les règles de l’art, demandez un entretien individuel à votre N+1. C’est à ce moment précis que vous pourrez lui faire part de votre volonté de partir. Pour vous, c’est l’occasion d’expliquer les raisons de votre départ tout en évitant les réprimandes ou le règlement de compte.

Ensemble, vous organisez votre travail jusqu’au jour de votre départ et vous échangez sur un possible recrutement. Enfin, vous vous mettez d’accord sur la façon et le moment d’annoncer la nouvelle à vos collègues, histoire de ne pas commettre d’impairs.

Mettez toutes vos rancoeurs de côté et maîtrisez votre communication

Lorsque vous avez passé l’entretien de recrutement pour rejoindre votre entreprise, vous avez fait bonne impression et avez décroché le poste que vous souhaitiez. Le jour de votre départ, votre objectif est le même : laisser une bonne image de vous. Pour cela, n’abordez pas les sujets qui fâchent et gardez vos rancoeurs pour vous. Ne reprochez pas tous les défauts du monde et ne balancez pas sur vos collègues qui eux, restent dans la société.

En prenant sur vous et en restant positif, vous pouvez demander à votre N+1 voire N+2 de rédiger une lettre de recommandation pour vos futurs employeurs. Ne négligez pas cet aspect, cela peut clairement faire la différence lors de vos futurs entretiens.

Faire le tour des bureaux le dernier jour de travail

Ne comptez pas sur votre dernier jour de travail pour être productif et boucler les derniers dossiers, sauf si vous travaillez dans une petite entreprise. Vous allez consacrer plusieurs heures à une étape souvent redoutée : les aurevoirs. Vous passez de bureau en bureau, de service en service, afin de remercier et de souhaiter bonne chance à chacun des collaborateurs, même ceux avec qui vous n’avez jamais travaillé ni même parlé.

Si vous le souhaitez, vous pouvez expliquer ce nouveau projet qui vous pousse à partir. Il peut s’agir d’un nouveau poste, d’une formation, d’une pause ou encore d’une reconversion professionnelle. N’oubliez pas que chaque collègue peut devenir client dans l’avenir. Si vous ne souhaitez pas vous attarder sur les raisons de votre départ, c’est votre droit. Vous avez simplement à répondre que vous avez envie de tenter une nouvelle aventure.

Quant à la façon de dire au revoir, elle vous appartient et dépend de la politique de votre entreprise. Vous avez pour habitude de vous faire la bise ? Profitez-en, c’est la dernière fois que vous pourrez poser vos lèvres sur les joues qui piquent de Jean-Claude… Enfin, veillez à n’oublier personne. Cela évitera de futures remarques du type “Ah ba il ne m’a même pas dit au revoir, sympa le mec. Je savais qu’il était malpoli de toute façon !”

Le saviez-vous ?

Un fait amusant sur l'intérim est que le terme lui-même vient du latin "interim", qui signifie "pendant ce temps". L'idée derrière l'intérim est donc de fournir une solution temporaire pendant que l'on cherche quelque chose de plus permanent. Cela reflète la nature flexible et adaptable du travail intérimaire, qui peut être une option idéale pour ceux qui cherchent des opportunités professionnelles ponctuelles ou temporaires.

Faut-il obligatoirement envoyer un email aux absents ?

Quel que soit le moment de l’année que vous choisissez pour partir, tous vos collègues ne seront peut-être pas présents le jour de votre départ. Dans ce cas, vous pouvez envoyer un email qu’ils liront à leur retour. Soyez succinct et positif, ils apprécieront la démarche.

Si le coeur vous en dit, vous pouvez adresser un email à toute votre entreprise pour marquer une dernière fois les esprits. Rappelez les bons souvenirs que vous avez partagés, les choses qui vont vous manquer et ce que vous n’oublierez jamais. Bref, confiez-vous mais seulement de façon PO-SI-TIVE !

Là encore, l’envoi d’un email le dernier jour de travail dépend de la politique de votre entreprise. Si c’est un rituel, vous ne passerez pas pour un fou. Si ce n’est pas le cas, ne prenez pas la peine de le faire, vous risquez d’être considéré comme un fayot.

Faut-il organiser un pot de départ dans l’entreprise ou en dehors ?

Voilà une question qu’il est légitime de se poser avant son dernier jour de travail. Mais là encore, cela dépend de plusieurs éléments.

Tout d’abord, quelle est la politique de votre entreprise ? Est-ce un rituel à chaque départ de collaborateur ou personne n’a jamais pris l’initiative ? Vous pouvez être le premier à oser ou suivre vos anciens confrères.

Ensuite, souhaitez-vous réellement réunir tous vos collègues en salle de réunion ou dans la cantine pour boire un dernier jus de fruits ? Certains viendront seulement pour profiter des viennoiseries, sans vous adresser un mot mais ce n’est pas grave, vous n’êtes plus surpris.

Enfin, choisissez une heure intelligente pour convier vos collègues à votre pot de départ. Cela peut être le matin, pour le petit déjeuner, le midi pour un apéro amélioré ou l’après-midi pour un goûter.

Vous pouvez également prolonger les festivités le soir, en conviant vos collègues les plus proches au bar et/ou au restaurant. Choisissez un endroit convivial où vous pourrez discuter en toute transparence de votre projet, de vos ambitions et de vos souvenirs dans l’entreprise. Cet ultime moment est l’occasion de laisser parler vos émotions, alors ne vous retenez pas !

Réunir toutes ses affaires avant de partir définitivement

Lors de votre dernier jour de travail, vous devez restituer tout le matériel fourni par votre entreprise. Ordinateur, téléphone portable, clés, badges, ou encore voiture de fonction, veillez à ce que tout soit en parfait état de fonctionnement. En parallèle, vous pouvez enregistrer des éléments qui peuvent vous servir à l’avenir, en veillant bien évidemment à ne pas récupérer des documents confidentiels.

Entretenez votre réseau professionnel en communiquant vos coordonnées personnelles

Le monde est petit, et celui de l’entreprise l’est encore plus. Vous n’êtes donc jamais à l’abri de retrouver un ancien collègue dans une autre société ou de faire appel à lui en tant que prestataire ou fournisseur. Il est alors primordial de garder contact après votre dernier jour de travail. En plus de vous connecter via LinkedIn, vous pouvez communiquer votre numéro de téléphone personnel et votre adresse email. Inversement, n’hésitez pas à noter les coordonnées des collègues avec qui vous souhaitez continuer à échanger dans l’avenir. Bien évidemment, comme dans toute relation, il est possible qu’elle ne dure pas mais vous ne pourrez pas vous en vouloir de ne pas avoir essayé !

Une fois que vous avez fait le tour des bureaux et que vous avez réuni toutes vos affaires, il est temps de fermer une dernière fois la porte de cette entreprise que vous n’oublierez pas… et qui ne vous oubliera pas non plus !

Recrutez avec LIP
Retour en haut