En 2024, le SMIC intérim augmente pour atteindre 11,65 € brut de l’heure

C’est confirmé : cette année, le SMIC intérim augmente pour contrer les effets de l’inflation. Votre expert de l’intérim vous explique cette hausse annuelle. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cette évolution et maximisez vos opportunités dans le monde de l’intérim.

Quel est le montant du SMIC intérim en 2024 ?

Chaque année, le SMIC intérim est mis à jour par le ministère du Travail, du Plein emploi et de l’Insertion, pour s’adapter à l’évolution de l’inflation. En 2024, le salaire interprofessionnel de croissance (le SMIC) enregistre une augmentation de 1,13 %. Concrètement, cela se traduit par un SMIC horaire de 11,65 €, équivalent à un montant mensuel brut de 1766,92 € sur la base d’un contrat de 35 heures par semaine.

Cette rémunération constitue le salaire minimum légal que tout collaborateur, y compris dans le cadre d’un contrat en intérim, doit percevoir en France. Ainsi, aucun employé ne peut être rétribué en dessous de ce seuil. Des abattements peuvent cependant être appliqués dans certaines situations bien précises, tels que pour les salariés de moins de 18 ans, les apprentis, ou encore les contrats en alternance.

Bon à savoir : lors d’une mission en intérim, c’est l’entreprise utilisatrice qui définit le montant de la rémunération. Pour respecter la légalisation en vigueur, la rémunération d’un intérimaire ne peut pas être inférieure à celle d’un employé permanent au même poste et montrant le même niveau de qualification.

SMIC intérim : brut vs net

Il est souvent plus parlant de connaître son salaire en net plutôt qu’en brut. Puisque c’est le montant réel qui atterrit sur votre compte en banque. Les charges sociales et les impôts, variables en fonction de divers facteurs, sont déduits du salaire brut et expliquent la différence entre les deux montants. En 2024, le SMIC intérim net atteint ainsi 1398,69 € pour 35 heures de travail hebdomadaire.

Comment est calculé le salaire en intérim ?

Contrairement à d’autres contrats, comme le CDI, la rémunération en intérim n’est pas mensualisée. Elle se base sur le taux horaire multiplié par le nombre d’heures travaillées, comme indiqué sur votre relevé d’heures. En raison de la relation tripartite, c’est l’agence d’intérim qui vous verse le salaire.

Prenons un exemple concret : imaginons que vous soyez embauché pour une mission au SMIC intérim donc avec un taux horaire de 11,65 euros brut. Vous effectuez une mission de deux semaines, totalisant 70 heures de travail en tout. Le salaire à l’issue de la mission est alors de 815,5 €. Il est important de noter que ce montant ne prend pas en compte les indemnités de fin de missions.

Les indemnités de fin de mission : un bonus non négligeable

Le salaire en intérim est souvent plus attractif, y compris pour les postes rémunérés au SMIC. Cet avantage significatif attire de plus en plus de professionnels vers le travail temporaire. En effet à la fin de chaque mission, en plus du salaire de base, vous bénéficiez d’indemnités (IFM et ICCP) équivalentes à 10 % du salaire brut !

Découvrez tous les avantages du travail temporaire en vous rendant directement dans l’agence d’intérim la plus proche de chez vous. Nos experts de l’emploi sont là pour vous guider dans la recherche de missions parfaitement adaptées à votre projet professionnel et à vos compétences.

Les objectifs du salaire minimum

Le salaire minimum interprofessionnel de croissance a été instauré par loi en France en 1950. Il joue un rôle essentiel à la fois sur le plan économique et social. En effet, ses objectifs sont multiples puisqu’ils visent à :

  • Garantir un niveau de vie décent aux travailleurs les plus modestes
  • Maintenir l’équité sociale et réduire les inégalités
  • Encourager la participation sur le marché du travail
  • Stimuler le pouvoir d’achat

Pourquoi le SMIC intérim augmente chaque année ?

Pour assurer sa pertinence, le salaire minimum est fréquemment recalculé, tenant compte de l’inflation, qui représente l’augmentation générale des prix des biens et des services sur une période donnée.

Actuellement, le contexte économique et social en France est plutôt tendu, avec un nombre croissant de collaborateurs temporaires et permanents rémunérés au SMIC. Ainsi, l’année 2024 marque la huitième augmentation du salaire minimum en seulement trois ans, soulignant l’importance de ces ajustements pour accompagner les travailleurs dans un environnement économique dynamique.

Le cas des revalorisations automatiques

Le SMIC intérim peut également connaître des hausses et des revalorisations tout au long de l’année. Ce salaire minimum est en effet soumis à un mécanisme de réajustement automatique inscrit dans la loi, garantissant qu’il évolue en phase avec l’inflation et le contexte économique. Cette mesure vise à empêcher une baisse du pouvoir d’achat des ménages aux revenus les plus modestes, assurant ainsi une stabilité financière pour tous.

Si l’indice des prix à la consommation des ménages révèle une inflation dépassant les 2% par rapport à la dernière évaluation, des revalorisations du SMIC peuvent être déclenchées en cours d’année. De plus, le gouvernement dispose du dispositif du “coup de pouce”, permettant une augmentation du salaire minimum à tout moment, si les circonstances l’exigent.

Recrutez avec LIP
Retour en haut